14 Octobre 2014 – Amassant chaque troisième vendredi d’octobre depuis 1973 des centaines de badauds dans le quartier de la boucherie, c’est avec une bonhomie sans concession que les commerçants de La frairie des petits ventres accueilleront cette année la présence de Dominique Strauss-Kahn à leur traditionnel rassemblement annuel.

DSK : « J’ai un petit faible pour les boudins noirs »

En effet, alors qu’ils fignolaient les derniers préparatifs d’une fête, jusque-là, seulement renommée dans la région, bouchers et charcutiers, pâtissiers et autres artisans ont appris au petit matin cette nouvelle, aussi inédite qu’inattendue. A l’origine, un tweet posté à 6h52 par le principal intéressé composé de ces quelques mots dont leur appréciation revêtait une subjectivité propre à chacun: «A ce souvenir impérissable et en espérant y trouver ton semblable, toi, oui toi, qui fus si délectable. #frairiedespetitsventres #limoges».

dsk-twitter-frairie-ventres

Éveillant notre désir d’en savoir plus, nous l’avons donc interrogé sur les motivations profondes de sa venue et, à notre surprise, c’est avec un brin de vague à l’âme qu’il nous a timidement confessé les dessous sincères de son crochet dans le chef-lieu du Limousin : « J’ai un petit faible pour les boudins noirs ».

La gastronomie Limousine séduit l’ex-superstar du FMI

Il soupira un peu puis il se lâcha plus ouvertement « je me suis amouraché du boudin noir lors d’un voyage d’affaires aux Etats-Unis et depuis je ne perçois le bonheur qu’à travers son prisme pour tout vous dire . C’est pourquoi, quand j’ai eu vent de cette traditionnelle fête à Limoges où il y aura pléthore de boudins noirs, j’ai foncé ! Je me suis dit pourquoi pas ? Ici, aujourd’hui ? Sait-on jamais ? Peut-être vais-je enfin en dégoter un à ma convenance. Il faudra s’y essayer pour savoir. Je n’ai rien à perdre de toute façon. Et sinon, au pire, je ne ferai pas la fine bouche sur le plaisir d’étreindre dans mes mains une bonne grosse andouille vicariante. ».

C’est par ces quelques paroles annonciatrices d’un instant à ne pas louper qu’il termina alors notre entrevue téléphonique et nous souhaita, en espérant nous y croiser, une bonne journée. Rendez-vous pris.

DSK, futur mécène de la Frairie ?

En tout cas, sans nul doute que DSK aura l’embarras du choix ce vendredi à Limoges et pendant ce temps, côté commerçants, on se gargarise d’ores et déjà de cette nouvelle « c’est une véritable aubaine pour nous, on lui réserve une hospitalité à hauteur de la publicité qu’il va nous faire et même si on n’avait pas à se plaindre de l’attractivité, on ne peut que se féliciter d’attirer des personnalités publiques. On espère décupler notre chiffre d’affaires par sa présence et avoir à l’avenir une aura qui s’étend bien au-delà de notre terroir ».

Suite le 17 octobre.

LAISSER UN COMMENTAIRE