Il y a des rencontres de couples que l’on raconterait à ses petits enfants. La rédaction du Fopulaire a rencontré aujourd’hui un couple des plus improbables : Pauline Bergeaud et Clément Dupraz, qui se sont dit « oui » en septembre dernier.

Le lieu où les opposés s’opposent, se sont finalement attirés.

Pauline, originaire de Pau, nous raconte leur première rencontre : « Tout a commencé le 25 février 2014 au Palais des Sports de Beaublanc lors du Classico Limoges CSP / Pau Orthez. A la fin de la rencontre je sortais du stade pour crier et vanter notre victoire. Surexcitée, je me suis orientée vers un supporter du CSP en train de pleurer sur les escaliers pour le narguer. Lorsque nos regards se sont croisés je ne saurais dire l’émotion qui a envahi mon corps, le temps s’est arrêté. Cette sensation indescriptible m’a même fait lâcher ma pinte de bière ! Et croyez-moi ça ne m’arrive jamais ! »

Clément qui était donc ce supporter attristé nous raconte alors la suite de l’histoire :  « En effet je m’étais isolé de mon club de supporters pour digérer cette seconde défaite. J’avais repéré ce maillot de Pau-Orthez qui s’avançait vers moi, je contins alors ma colère et lorsque je levais les yeux… tout s’estompa. Une chaleur ardente envahit mon corps. Nous nous prîmes les mains et échangeâmes un long et langoureux baiser, sans échanger un mot au préalable. Je ne saurais encore expliquer les raisons aujourd’hui. »

Une histoire d’amour loin d’être « classico »

8 mois que le couple vit pleinement son grand amour, et c’est en septembre dernier qu’ils se sont dit « oui ».

« Pour nous c’était une évidence, cet amour interdit nous a rendu plus forts. Malheureusement nos familles (ndlr : qui sont supporters de leur club depuis plusieurs générations) nous ont renié mais rien ne nous séparera. Nous avons pour projet de créer un club de supporters qui soutiendra à la fois le Limoges CSP et Pau-Orthez, pour le moment nous ne sommes que deux mais nous sommes convaincus qu’en étant plus nombreux nous arriverons à répandre le bonheur et l’amour dans nos stades. » précise Pauline.

La rédaction souhaite beaucoup de bonheur à ce couple insolite mais tellement touchant.

LAISSER UN COMMENTAIRE