18 décembre 2014 – Au lendemain du scandale autour du logo du futur centre aquatique « Aquapolis », la rédaction du Fopulaire a retrouvé la personne qui se cache derrière cette création graphique.

Le centre aquatique de Limoges qui va ouvrir ses portes à la mi-janvier avait besoin d’une identité graphique. Ce complexe qui accueillera les prochains championnats de France de natation se devait d’avoir une image impeccable.

Pour cela, la société responsable de la gestion du site « Verde Azul » a longuement réfléchi et fait appel à un plasticien graphiste.

Rencontre avec cet homme controversé pris dans la tourmente.

 

Les origines du projet

 

Lorenzo Doustéblazio* (le prénom et nom ont été modifiés) est un grand artiste contemporain. Créateur de nombreuses œuvres numériques, il excelle dans son domaine et a eu l’occasion d’être mis en avant dans de nombreux musées prestigieux tel le Guggenheim de Bilbao ou encore le MoMa de New York.

C’est donc avec confiance, que la société Verde Azul a confié à Lorenzo la mission de créer le fameux logo.

« J’avais carte blanche, j’ai donc voulu travailler sur un concept révolutionnaire inspiré des années 90 » déclare l’artiste avant d’ajouter : « La région Limousin étant réputée pour être une terre de feu, et bien j’ai voulu créer son alter-ego avec des petites gouttes d’eau mignonnes ».

Cependant, le message subliminal du logo n’a pas eu l’effet escompté.

Les réseaux sociaux en ébullition

Dès que le logo fut révélé au grand public, les réactions n’ont pas tardé à se faire connaître. Voici un léger condensé :Sans titre 3

limoges-lheb-twitter-aquapolis Sans titre

 

« Je me sens persécuté par des bouseux qui ne comprennent rien à l’art » a fini par clamer Lorenzo, totalement anéanti par le bad buzz provoqué par son oeuvre artistique.

« On m’a menacé à travers un colis envoyé à l’agglomération de Limoges. Ce dernier contenait une lettre ainsi qu’un pâté de pommes de terre périmé ».

Aujourd’hui, Lorenzo a quitté notre région Limousin et nous a promis de ne jamais remettre les pieds à Limoges.

1 commentaire

  1. Monsieur Dousteblazio est un grand artiste international au renom international et au talent international, sa créativité est internationale tout autant que ses lunettes et son sourire international… La question se pose de savoir ce qu’il foutait sur un projet aussi Municipal.

    Tant qu’on y’est, il faut dire que le Fopulaire devrait défendre le Lemovicisme de manière plus véhémente, face aux hordes Picto-Aquitainoise qui se pressent pour nous dépouiller de notre absence de culture locale.

    Ca va ? J’ai bon dans l’intolérance incompréhensible de mon faummentaire ?

LAISSER UN COMMENTAIRE