Ce n’est pas un scoop, le centre aquatique s’avère un franc succès ; ce n’est pas un scoop non plus, les Limougeauds ont la proteste facile.

L’Aquapolis victime de son succès

Alors qu’il affiche des taux de remplissage inouïs depuis son ouverture, les premiers relents des citadins ont commencé à émerger dans les couloirs de l’enceinte et sur les réseaux sociaux. En cause, des WC bondés et qui ne désemplissent pas les jours de grande affluence – à savoir le mercredi, le week-end et pendant les vacances. Une perte de temps de moins en moins supportable pour une clientèle de plus en plus excédée de devoir patienter plusieurs minutes pour un simple besoin urinaire.

file d'attente interminable
La file d’attente interminable pour se rendre aux toilettes

« De ce point de vue-là, l’Aquapolis est très mal desservi ! » « Quand on fait la queue aux toilettes, bah…on n’est pas dans l’eau » « Quand on voit c’kil a coûté, franchement… » Pouvait-on entendre ici et là sur le parvis de l’établissement lundi matin.
Après avoir vertement claqué la porte à sa sortie, l’un d’eux envisageait même un boycott prochain du centre aquatique dans la mesure où une solution ne serait pas envisagée rapidement.

Une menace pour la fréquentation

directeur inquiet aquapolisA n’en pas douter une menace pour la fréquentation de l’Aquapolis si elle fait des émules et qui a aussitôt fait écho dans les travées de l’établissement. Ainsi, dans le courant de la journée, le directeur du centre aquatique a concerté ses collaborateurs afin de dégoter la solution idoine pour élucider cet imprévu et aplanir les tensions.

C’est par un communiqué paru sur le site l’Agglomération le lendemain qu’il a fait état de son verdict : « […] Afin de désengorger les sanitaires, et ce pour le bien-vivre de notre clientèle et la pérennité de son confort, nous vous autoriserons, à titre exceptionnel, à vous soulager dans les bassins-mêmes de notre établissement ».

Une mesure sous conditions

Une mesure improvisée et précaire (en attente de probables travaux) et une véritable entorse à la déontologie des centres aquatiques que le directeur de l’Aquapolis a cependant tenu à conditionner. En effet, elle sera seulement effective :

  • Les jours de forte affluence ;
  • Dans l’espace ludique avec, en priorité, le bassin pour enfants ;
  • Et sous réserve d’un peu de discrétion.

 A leur arrivée au centre aquatique donc, les Limougeauds seront informés par le personnel s’ils devront, ou non, se déplacer jusqu’aux toilettes.

Attention cependant à ne pas enfreindre les directives : que ce soit en vous affranchissant d’une interdiction en vigueur ou en vous soulageant dans le bassin olympique.

Le cas échéant, et communément à toutes les autres piscines de la Métropole, un détecteur d’urines colorera vos rejets et les maîtres-nageurs vous demanderont d’abréger votre baignade.

LAISSER UN COMMENTAIRE