Tremblement de terre chez les producteurs, la nouvelle vient de tomber. L’Organisation Mondiale de la Santé a ajouté le Vin de Verneuil à sa liste de produits nocifs et dangereux pour la santé et l’environnement.

Vin-verneuil-OMS-produits-dangereuxAu terme d’âpres discussions entre artisans locaux et membres de l’OMS, la décision rendue via un communiqué sur le site officiel a provoqué un raz-de-marée dans le bassin verneuillais. « On avait pourtant bon espoir » nous a confié, médusé, le Maire de la commune « On vient de tout perdre. Les conséquences vont être terribles ».
Consciente des répercussions sur l’économie du canton, l’OMS assure n’avoir eu d’autres alternatives que d’entériner cette mesure « pour la sauvegarde de notre espèce ».

« Toutes les semaines, nous recevons des plaintes d’anciens consommateurs maintenant atteints de syndromes irréversibles. » témoigne un membre du bureau. Aigreurs d’estomac récurrentes, perte de la mémoire et hallucinations pour les effets secondaires sur l’homme. Fonte des glaces, « il n’y a plus de saisons » et rapprochement des extrémités du globe pour les conséquences sur l’environnement.

C’est un détail du dossier qui a fait pencher la balance. Alors que l’OMS était encline à la clémence, des experts ont révélé dans leur rapport que le Vin de Verneuil était mis en tonneau dans d’anciens barils de pétrole. Une précision futile selon l’avocat de la défense mais qui a pesé lourd au moment de délibérer.

Vin-verneuil-OMS-produits-dangereux
Mitt Romney et le vin de Verneuil, le combat d’une vie

Pour Kim Jong-il, soucieux du bien-vivre de ses contemporains, c’est « une décision qui s’imposait ».
« Une mesure pleine de bon sens » évoque de son coté, Mitt Romney, ancien candidat à la présidence des Etats Unis et nostalgique de la Prohibition.
Pour Kofi Annan, première personnalité a avoir défendu la cause l’environnement dans ce dossier, c’est 
« un véritable ouf de soulagement ».
Un verdict qui donc fait l’unanimité aux quatre coins de la planète hormis dans la commune banlieusarde. Si le Vin de Verneuil n’est pas encore interdit à la vente, il sera désormais étiqueté d’un logo avertissant de sa dangerosité au même titre que l’amiante ou le mercure.

Une très mauvaise pub donc pour le Vin de Verneuil et un avenir qui s’obscurcit pour ses viticulteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE