Une décision de la part de la multinationale américaine qui a surpris tout le monde. Sous l’impulsion de Matheo Chomduski, ce jeune qui avait fait baisser le chômage en Limousin après avoir écouté la chanson des enfoirés,  l’entreprise tente aujourd’hui des méthodes alternatives pour faire pousser sa viande.

Une rencontre qui va tout changer

Si la célèbre chaîne de fast food a utilisé pendant tant d’années des hormones de croissance sur le bœuf, cela révèle avant tout une méconnaissance des hauts responsables de la filière bovine.

Au cours d’une tournée française d’étalonnage de la productivité, une rencontre va changer John Doe, le responsable France du M.G.D « Meat Growth Department » (département de la croissance de viande).

« On croyait que les vaches c’était comme les légumes en plus gros »

john-doe-responsable-viande
John Doe, MGD

La raison de la situation sanitaire déplorable des vachamburgers, comme elles sont appelées dans le jargon technico-agroalimentaire, est très simple.

« On n’a jamais vu de vache chez Mcdo » déclare John Doe, provoquant un silence de mort chez Matheo Chomduski. Celui-ci, après avoir gravi les échelons un à un, est rapidement devenu le directeur limougeaud des approvisionnements.

À ce poste, les surprises ne viennent que de commencer pour notre jeune.

« On croyait que les vaches c’était comme les légumes en plus gros ! Qu’il fallait un peu d’engrais et un peu de lumière avec des lampes spéciales pour que ça marche… »

Un constat sans appel

Un RDV à Guéret a été pris par Matheo avec John pour lui montrer la situation telle qu’elle est.

Sur place, le constat est sans appel. Suite à une trop grande médicamentation, les vaches ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes. Un nombre de pattes aléatoires, des têtes sans cornes, des limousines peintes en noir et blanc…

vache-cheveux-longs-ogm
On peut lire la détresse dans les yeux des animaux

Donner des plantes aux vaches, une solution ?

Lors de cette rencontre le vétérinaire en chef, Monsieur FRIC, a fait un pari osé : proposer à McDo d’utiliser des plantes pour nourrir et soigner les vaches.

Après l’avalanche de rires gras, une matinée de débats incluant les partenaires sociaux est tout de même organisée dans la salle des fêtes de Sainte Feyre, village fleuri entre Guéret et Ahun, sur la route d’Aubusson.

4h de débats ont convaincu les américains : les vaches sont bien des animaux et non des plantes, et l’on peut nourrir l’un avec l’autre (mais pas l’inverse). Un changement radical dans la vision du monde de John, qui envisage désormais de s’installer à Tarnac avec des amis aux cheveux longs.

john-doe-amour-vache-mcdo
John, changé par les révélations

 

Un programme pilote de croissance de la viande à base de plantes sera donc mis en place dans les prochains mois en Creuse, et potentiellement étendu au monde entier en cas de succès.

 

La rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE