10€ la place, 20€ pour les siamois, vous rajoutez 2€ par tête pour les films en 3D et vous obtenez le prix à payer pour aller voir un film, au cinéma, à Limoges. Alors autant dire « qu’il vaut mieux ne pas tomber sur un navet et éviter les séances d’une heure 30 ».

Avec les sorties à venir, entre autres, de Pyramide et Mad Max: Fury Road, les cinéphiles vont avoir l’embarras du choix au cours des prochaines semaines.
Enfin plutôt l’embarras que le choix puisque pour bon nombre d’entre eux, les sessions-ciné sont désormais perçues comme une dépense occasionnelle au même titre qu’un dîner au restaurant ou une séance de relaxation.

C’est en tout cas le sentiment unanime qu’on a recueilli sur le parvis des Grands Écrans et qui a fini, à force de jérémiades sur les réseaux sociaux, par alerter les hautes instances limougeaudes.
De ce fait, dans un souci d’offrir une ouverture à la culture à chacun de ses concitoyens, elles ont mandaté la CAF de la Haute-Vienne pour remédier à cette barrière tarifaire jugée « discriminatoire et sans raison d’être ».

« Grosse consommatrice de cinéma, j’avais arrêté de manger pour boucler mes fins de mois »

C’est ainsi qu’est venue l’idée d’une variante de prêt à la consommation, comme les banques et les courtiers peuvent en émettre, avec des conditions plus avantageuses et non corrélées aux revenus des contractants.

signature-pret-consommation
La signature du premier prêt cinéma

 

« Les adeptes du grand écran n’auront qu’à mentionner un nombre de séances sur notre site internet, et nous leur débloquerons les fonds nécessaires, sans intérêt d’emprunt et avec une échéance de remboursement à 6 mois » relatait le trésorier de la Caisse d’Allocations Familiale, au terme de la réunion qui a accouché de cette initiative.

limoges cinéma prêtUne perspective qui réjouit les cinéphiles contraints de « devoir faire l’impasse sur certaines sorties à venir » comme en témoigne Mathilde, une étudiante à la Faculté d’histoire « Je ne mangeais quasiment plus pour mettre un peu d’argent de côté. Mais là, j’ai perdu 8kg en 6 semaines et je me sens de plus en plus faible. Cette idée de la CAF est une aubaine, pour moi et tous les amoureux du cinéma. Je vais pouvoir refaire les courses et m’en mettre plein la vue avec les prochaines projections. »

Alors qu’il se murmure avec insistance que la BFM va perdre sa gratuité – non pour les raisons qu’on avaient révélées, cette alternative proposée par la CAF compense quelque peu l’explosion des péages à la culture. En ça, on ne peut que louer leur intention qui, à n’en pas douter, devrait susciter un vive intérêt auprès des amateurs de blockbusters hollywoodiens ou autres dévoreurs de films français…

LAISSER UN COMMENTAIRE