Cocaambassade limogessse, vous avez dit cocasse ? C’est le substantif qu’on pourrait attribuer, à raison, à la scène qui s’est déroulée cette nuit devant la discothèque mondaine du centre-ville: L’Ambassade.
Et pour cause, tout juste employé pour s’emparer des platines de l’établissement, Frédéric Genzo, plus connu sous le sobriquet de DJ Golf4, s’est vu refuser l’accès à son emploi par les portiers hermétiques de l’établissement sous prétexte « qu’il n’était pas habitué ». 

Le patron absent, des arguments tombés « dans l’oreille de sourds », le nouvel embauché a dû faire machine arrière après 45 minutes d’échanges vains et infructueux. Il a donc rebroussé chemin, au grand dam des clubbers qui ont ensuite découvert une boite de nuit sans musique et qui désemplissait à vitesse grand V.

« Ils ne voulaient rien entendre, déplorait ce matin l’infortuné DJ Golf4. J’ai eu beau leur dire qu’il n’y aurait pas de musique sans moi, ils n’ont jamais voulu me faire rentrer. » 

« Il ne faut pas trop leur en demander, autrement ils ne seraient pas videurs »

Alerté sous les coups de 3h par un des barmans, le directeur de la discothèque s’est alors précipité sur les lieux pour constater le fiasco. « Je les avais pourtant prévenus qu’on changeait de DJ…mais apparemment je ne parle pas français ». 

L’Ambassade a donc dû composer sans Disc Jockey, et avec comme seul fond sonore un iPhone connecté à une enceinte bluetooth, pendant toute la soirée.

A trop vouloir appliquer à la lettre les règles de l’établissement, les 3 brutes ont donc été coupables d’un « manque à gagner de l’ordre de 10-12 000€ » (sic), avant d’essuyer les lazzis des boites rivales qui s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux depuis ce matin. 

LAISSER UN COMMENTAIRE