lombertie csp champion

lombertie csp limoges champion

L’an dernier, tout le monde avait un peu été pris de court par le titre de champion du CSP. A vrai dire, peu de monde s’y attendait. Cette année, la rédaction du Fopulaire a décidé de prendre les devants. Elle a donc interrogé l’ensemble de la classe politique limougeaude pour savoir le pari qu’elle serait prête à relever si le CSP conservait sa couronne.

Nous avons donc joint, en premier lieu, le plus fervent des supporters du club, le maire de Limoges Emile-Roger Lombertie. Fidèle à sa réputation de personnage, il a  placé la barre très haute dans la cocasserie: « Je ne vais pas me défiler et la jouer petit bras. Je suis un amoureux du CSP et je lui dois une reconnaissance à hauteur des sensations qu’il m’a fait vivre. Donc, si jamais les cerclistes réitèrent la performance de la saison dernière, je m’engage ici, et notez-le bien, à faire ce que les jeunes appellent « l’hélicobite ». Et ce, devant le Palais des sports de Beaublanc ». 

Le décor planté par le maire, nous avons ensuite soumis son bras droit, Guillaume Guérin, à la même question. Un peu plus sur la retenue que son acolyte, il a néanmoins joué la carte de l’autodérision: « Qui dit triomphe, dit fiesta. Alors moi, Guillaume Guérin, qui ne suis pas le dernier à lever le coud, si je me faisais encore attraper par la patrouille, je serais disposé à rouler, pendant 1 an, dans une voiture sans permis Tuning. Et qu’importent les railleries. Le jeu en vaut la chandelle ».

Puis nous sommes allés consulter les membres du Front National. Et c’est Jérémy Aycart, qui s’était illustré en mars dernier par son sens de la diplomatie, qui a tenu à se prêter au jeu: « Je vais faire dans la fantaisie pileuse. Donc, en cas de succès finale, j’arborerai la moustache de Charlie Chaplin jusqu’aux prochaines municipales. Tout simplement. J’ai toujours eu un faible pour ce genre de moustaches. » 

Enfin, du côté de l’opposition, Alain Rodet a, lui, fait part d’un gage à caractère plus personnel : « ça ferait le bonheur de mon épouse et de mes finances, donc si on décroche un onzième titre national, cet été, je fais un sevrage d’un mois et je traverse la Vienne en moonwalk ».

lombertie csp champion8

Quant à Philippe Reilhac, élu socialiste depuis l’an pèbre et comédien dans un théâtre musical à ses heures perdues, il lance le pari osé de « jouer de la cornemuse, en kilt, Place de la Ré, lors de la prochaine fête de la musique ».

Paris lancés, à nous maintenant de voir si les hommes politiques sont capables de tenir une promesse.
Rendez-vous dans 3 semaines.


Credits photo : ERL Centre France – LACHENAUD Pascal

5 COMMENTAIRES

  1. Après tous ces paris lamentables pour des personnes publiques, on comprend que les électeurs ne se déplacent plus pour aller voter. Et ils donnent des leçons pour revoir les programmes à l’école!!!! Quant à celui qui envisage de conduire en état d’ivresse, il faut lui faire greffer un deuxième neurone. Il aurait dû redoubler le CP.

  2. Une bite à moustache coiffée d’un slip dans une voiture sans permis : voilà les nouveaux élus de la mairie de limoges qui partent soutenir le C. S. P.!!!!!

  3. Si tout le monde a le droit de s’amuser après la victoire du CSP, pourquoi pas les hommes politiques? Ils ont bien le droit de se prendre un trip pour fêter cela^^
    J’avoue tout de même qu’ils ont fait des paris un peu « forts »^^
    Mais bon au moins ça nous fera rigoler
    Je reste néanmoins sceptique sur la déclaration de la conduite en état d’ivresse… C’est pas très prudent quel que soit la personne au volant… Homme politique ou non : personne n’a des pouvoirs surnaturels au volant lorsqu’il est bourré.
    La promesse la plus difficile à réaliser reste tout de même celle de notre ancien « pas regretté du tout » maire de Limoges^^ Dur dur de se sevrer d’un coup^^
    Bref, j’ai quand même hâte de voir tout ça^^

LAISSER UN COMMENTAIRE