oradour vayres fête foraine2Et voilà, enfin. Après 10 semaines de préparation harassante et méticuleuse, c’est le Jour J. Djordane est fin prêt, même s’il a été retardé par une blessure, il est dans les starting-blocks, prêt à en découdre. Aujourd’hui, il va se présenter devant la machine à coup de poings et aura, jusqu’à dimanche, 3 jours pour essuyer l’humiliation de l’an dernier.

Plébiscité par les médias nationaux

2 mois sur un rythme effréné, à ne laisser place au moindre détail, qui ont retenu toute votre attention, assidue, mais aussi celle insoupçonnée…des producteurs de l’émission Confessions intimes, qui voulaient en faire un sujet. « J’ai refusé direct, c’est un truc de cassos ». Plus surprenant encore, notre champion a suscité l’intérêt de Bein Sport, désireux de racheter ses droits, avant de faire volte-face au dernier moment.

Quoi qu’il en soit, « Djo » note avec fierté l’engouement qu’il a généré « c’est une discipline qui mériterait d’être bien plus médiatisée, car c’est vraiment pas un truc « pour tous », alors avoir été courtisé par de grandes chaines, ça redonne forcément du baume au coeur ». 

Quel objectif ?

mec-combat-fete-oradour920 points ? 950 ? 980 ? L’an dernier, il avait échoué à 12 points du premier avec 928 unités à son compteur. « Si je veux être tranquille, je dois faire 970 points. Mais avec 950, ça peut passer. »

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la fête foraine a ouvert ses portes depuis quelques heures et Djordane s’est probablement déjà essayé sur « la machine à coups de poing », avec parcimonie cependant: « Il faut bien se gérer, déclarait-il avant hier, et ne pas tout donner dès le premier jour. Il faut monter en puissance pour arriver à son pic de forme dimanche. C’est là où tout va se jouer ».

Outre l’aspect purement « rapport de force », c’est la dimension psychologique qui aura aussi son importance: « il faut savoir intimider ses concurrents, prendre l’ascendant mental sur eux, » nous révèle son préparateur mental. Ce qui nécessite de dégager une grand confiance en soi, ça va sans dire, mais c’est surtout la gestuelle et le regard qui priment, avant et après avoir frappé dans la « machine à coup de poing ». « Il faut que je les fasse flipper d’entrée, qu’ils voient que ce n’est plus le Djordane de l’année dernière. »

En guise d’adoubement

oradour vayres fête foraine5Nombreux, ils seront nombreux à découvrir ce nouveau visage, sa mue. Il faut dire que Djordane s’est littéralement métamorphosé. Le défait de l’an dernier a semble-t-il laissé place à une machine à gagner infaillible. 10 semaines de concessions pour en arriver à cet état de forme, c’était le prix à payer: « Je ne regrette rien, nous confiait-il entre deux gorgées de Poweraid. J’ai, certes, mis à mal mon entourage, mais j’ai une telle revanche à prendre… »

Ce besoin de revanche aura été sa carotte pendant toute sa préparation. Quoi qu’il advienne désormais, il ne peut plus se cacher. Il s’impose logiquement en grandissime favoris de l’épreuve. Il a un statut à assumer, à présent.
Il lui faudra donc taper fort, juste, avec hargne et rugosité. Et sans se poser de question, mais ça, on sait qu’il en est capable.

Maintenant, y’a plus qu’à…

Nous lui souhaitons tous bonne chance. Une telle abnégation mérite forcément récompense, triomphe et notoriété. Ça ne changera pas le cours de l’humanité, mais ça suffira pour combler cet homme, valeureux et attachant, qui a choisi Le Fopulaire pour narrer son histoire. On lui témoigne tout notre soutien. Que la force soit avec lui.

 


Si vous avez loupé les 3 premiers épisodes, retrouvez-les ici:

– [Épisode 1] « C’est là qu’on reconnait les vrais bonhommes des boloss »
– [Épisode 2] « Je fais des pompes sur les plaques chauffantes de ma cuisinière »
– [Épisode 3] « Ma meuf m’a dit « c’est moi ou la machine à coup de poing »…alors je l’ai tèje »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE