Fort du succès de sa toute première édition, le Comité d’organisation des Poulets du Fopulaire comptait bien renouveler l’expérience en 2016, avec maintenant l’ambition proclamée d’accueillir des participants “venus des 4 coins de France”.

“On allait lancer un plan de com’ de grande envergure pour séduire un maximum de monde. […] Comme on a vu que les Limousins avaient répondu présent cette année, l’objectif pour 2016 était d’en faire un événement national”. 

Les poulets du fopulaire

Seulement, c’était sans appréhender les aléas qui – malheureusement – échappent au commun des mortels, et notamment les vagues épidémiques qui s’abattent sans prévenir sur nos campagnes. La nouvelle n’a échappé à personne, bien que noyée dans la propagande électorale : des cas de grippe aviaire ont été recensés dans le Sud-ouest de la France.

Coup de tonnerre pour l’industrie agro-alimentaire et les éleveurs indépendants, mais aussi pour les organisateurs des Poulets du Fopulaire qui risquent subir les dommages collatéraux : “Si le Virus H5N1 gagne encore du terrain, ça sera une véritable catastrophe pour nous. Un désastre. […] En d’autres termes: on n’aura pas d’autre choix que de tout annuler.”

“On a sommé notre fournisseur de cloîtrer ses poulets dans son salon” 

Triste sentence. Et comme si ça ne suffisait pas, les membres de l’organisation avaient déjà passé commande de 1200 poulets auprès d’un éleveur…landais, implanté à quelques hectares du dernier cas enregistré ce matin. “Heureusement, son élevage n’a pas encore été touché par l’épidémie. On lui a alors demandé de les maintenir en captivité dans son salon pour éviter tout risque de contamination. Maintenant, on n’a plus qu’à croiser les doigts. ” 

En attendant, et jusqu’à ce que la menace soit totalement endiguée, les organisateurs de Poulets du Fopulaire n’ont pas fini de se triturer l’esprit. En effet, car même s’ils pourront toujours – en dernier recours – substituer les poulets par des bovins ou des ovins, le cas échéant il sera difficile de mettre en place les épreuves “Traversée de la Vienne avec un poulet sur le dos” et “Lancer de poulets”.

Les semaines à venir s’annoncent longues et angoissantes pour toute l’équipe.

LAISSER UN COMMENTAIRE