Limoges LyonConscient de l’écart – abyssal – qui sépare le Limoges FC de son adversaire, l’Olympique Lyonnais, le président du club phare de la région, Gérard Chevalier, a sorti le chéquier pendant les fêtes pour « renforcer son effectif » et « rééquilibrer le rapport de force entre les deux écuries ».

« On veut jouer crânement notre chance, argue le principal intéressé. En l’état, les Lyonnais nous étaient X fois supérieurs. Ils ne boxaient pas dans la même catégorie. Alors on a voulu se donner un mince espoir en enregistrant un renfort de premier plan ». 

Ce matin, le Limoges FC a donc acté la venue d’une recrue très prisée sur le marché des transferts, notoirement connu pour ses nombreuses prouesses et présenté comme un véritable artilleur, en la personne de Charles Martel – étonnamment sans club cette année.

Les bookmakers revoient leur cotation

« Il va nous permettre de combattre à armes égales. Ça sera du 50/50, alors qu’on n’avait même pas 1% de chance de passer au moment du tirage.  […] On se prend à rêver d’un nouvel exploit ».

Attendu en fin d’après-midi pour parapher son contrat, l’héritier de Jean-Pierre Pépin s’est dit très motivé à l’idée de rejoindre la cité de la porcelaine pour relever ce défi : « Je sais que tous les espoirs vont reposer sur moi, mais ce n’est pas ça qui me fait peur. J’en ai terrassé des bien plus coriaces. Je suis avant tout excité et pressé d’en découdre. C’est un magnifique challenge qui se présente à moi […] »

Et de conclure: « On a notre chance. En tout cas, moi, j’y crois. »

Réponse dans une semaine.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE