Stupeur dans le monde de la nuit gaillardaise.

Partant d’un bon sentiment, la boite de nuit « La Chachar » est désormais sous le feu des projecteurs après avoir proposé une soirée « Je suis Paris ». Et pour cause, le Disc-jockey invité pour les festivités mixait sous le pseudonyme de… »DJ Kamikaze ».

Retour sur cette bévue que l’établissement n’oubliera pas de sitôt…

« Je suis… choqué »

Il est 23h00 lorsque les premiers clubbers arrivent sur les lieux. L’ambiance est à la fête et l’insouciance, les invités se ruent au bar pour consommer leur cocktails renommés pour l’occasion.
« Bataclan » pour les Bloody Mary, « Jawad » pour les Long Island ou encore « Eagle of Death Metal » pour les Mojitos.
Tout semblait bien se dérouler pour Jean-Pierre Teufmanne, le directeur de l’établissement, et son équipe. « On avait tout prévu […] « Imagine » de John Lennon diffusé au climax de la soirée, des slows ou encore des fleurs à acheter au comptoir pour le coin commémoration qu’on avait installé au centre de la piste de danse ».

Un seul paramètre va pourtant transformer la soirée en une catastrophe marketing de mauvais goût.

DJ Kamikaze : « J’comprend pas, ma playlist, c’était de la balle ! »

Cerise sur le gâteau, La Chacha avait réussi à inviter un DJ de marque, le fameux Bob Sinclar, super-star de la french touch d’après les dires de Jean-Pierre. « On était trop contents, après l’avoir vu mixer sur la pub Renault, on voulait absolument l’accueillir à nos platines […] En plus, ça ne nous coûtait pas cher, on avait négocié avec son agent un cachet de 50K € uniquement ! »

bob-brive-sinclar-charette-fopulaire
« Pourquoi rouler en Clio, quand tu peux chopper une Mustang » – Bob Sinclar

Problème, Bob Sinclar a dû décommander sa prestation à la dernière minute. (ndlr : La rédaction a eu vent que Bob avait, ce jour ci, rendez-vous avec les impôts)

Cependant, le DJ le plus en vogue à Ibiza suggéra un jeune prodige des platines de son écurie pour s’excuser, en ajoutant qu’il viendrait gratuitement.

« Nous étions très déçus, mais finalement économiser sur les artistes, c’est toujours la bonne affaire, on a accepté les yeux fermés, en plus Bob (ndlr : Sinclar) nous avait promis qu’on aurait droit à une soirée détonante… J’aurais dû tilter qu’il y aurait eu un problème avec une telle expression, » renchérit Jean-Pierre.

Il est une heure du matin lorsque le DJ remplaçant arrive sur les platines. 400 personnes sont présentes ce soir là, une affluence inédite pour la boîte de nuit.

La foule est en délire, les photographes les plus stylisés de « Ouimouves » sont présents pour immortaliser la soirée. Le DJ décide prendre la parole et lâcha le couperet en déclarant en ouverture de son set : « Salut les Brivistes, moi c’est DJ Kamikaze et on va dynamiter cette p***** de soirée, ça va être de la balle ! ». S’en suivit de ce pas le titre de Pigeon John – « The Bomb ».

Une prestation qui fit fuir les 3/4 de la clientèle choquée par un tel cynisme et une ambiance « pas très Charlie ».

Un avenir pour La Chacha ?

Désormais, La Chachar risque d’être boycottée, les Brivistes restent traumatisés par cet événement et prévoient de monter à Limoges ou Périgueux afin de pouvoir se déhancher dans d’autres lieux de débauche.
Une question se pose désormais : Est-ce que La Chachar se relèvera de ce qu’à appellé le Maire de la Ville « L’un des pires événements que j’ai eus à suivre dans ma ville » ?

Tout est possible, d’après Jean-Pierre Teufmanne : « Je suis un entrepreneur et je sais qu’il ne faut pas se laisser démonter après des échecs, c’est pour cela que je réserve une surprise à mes clients qui oublieront ce malheureux incident…. »

Lorsque la rédaction lui demanda la thématique de sa prochaine soirée, Jean-Pierre nous déclara convaincu :« Je suis en pleine négociations pour avoir David Bowie sur scène pour le mois de Mars, je pense ça va le faire ».

Aucun de nos journalistes n’a daigné expliquer au gérant que l’artiste est décédé depuis janvier.

LAISSER UN COMMENTAIRE