À la tête de la coalition APOIL depuis bientôt 3 mois, Alain Rousset, Mister Camping des Flots Bleus de 1981 à 88, va maintenant devoir entamer les grandes manœuvres pour satisfaire aux promesses qui l’ont fait élire.
Parmi les mesures phares de son programme – qu’on avait relatées dans nos colonnes le 3 janvier (rappel) -, l’annexion proclamée de la région Auvergne « manu militari », avec un premier assaut initialement prévu courant février, par la Creuse.

Pour financer l’annexion de l’Auvergne

« On a pris un peu de retard dans notre entreprise, se défend l’intéressé. La faute à un manque de moyens matériels, mais surtout financiers […] On devrait déjà avoir des positions au nord de Clermont. C’est de ma faute. »

Et pour cause, contrairement au chancelier-peintre A.Hitler, Alain Rousset n’avait pas appréhendé la nécessité d’une économie prospère, avec une croissance à 2 chiffres, pour constituer une armée redoutable et ravageuse, qui lui permettrait de répondre à ses velléités coloniales.

Un manque de clairvoyance et de discernement l’obligeant d’ores et déjà, sous peine de s’attirer les foudres de son électorat – qui l’avait essentiellement soutenu pour cette raison -, à prendre des décisions fortes, dans les plus brefs délais.

« Pourquoi personne n’y a pensé plus tôt ? »

C’est donc acculé, dos au mur, que l’ancien encarté au PCF a accouché d’une fulgurance tout aussi inattendue que salvatrice vendredi soir, qui va probablement lui éviter une cabale des médias et la déliquescence de sa côte de popularité.

« Pourquoi personne n’y a pensé plutôt ? me suis-je dit à la fois surpris et fier de mon trait d’esprit. Ça paraissait tellement évident. Trivial. […] Il est des jours, comme ça, où je pourrais mourir d’une overdose d’autosatisfaction »

Ce soir, Alain Rousset va donc prendre le micro de France 3 pour demander aux Limousins de « multiplier les scènes de ménages » au sein du foyer familial, « afin de relancer l’économie de la porcelaine en Limousin, qui périclite sans que personne n’ait osé de plan de relance ».

3 à 5 scènes de ménage par semaine serait une bonne moyenne

D’une pierre deux coups, il espère ainsi, par ce biais, diminuer le chômage dans la région et financer l’artillerie nécessaire pour « enfin passer à l’offensive ».
Le cas échéant, deux succès qui seraient à mettre à son actif et lui offriraient une certaine légitimé dans la Grande Région, après seulement quelques mois de mandature.

De bon augure pour une éventuellement réélection en 2021 et des Limousins qui accueilleraient finalement mieux le fait d’être confondu à des Angoumoisins fans de tuning. Enfin, peut-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE