Pour le premier rassemblement sous l’appellation « Nuit debout », les organisateurs veulent faire bonne figure en se montant bienveillants à l’égard des participants.

« On est soucieux de leur bien-être, de leur confort, de leur santé, nous […] Pas comme une certaine Myriam El… », clame l’instigateur de l’événement.

Et pour cause, prévu de 18h30 jusqu’à tard dans la nuit, il faudrait aux participants une condition physique de marathonien pour rester mobilisés « Debout » sans fléchir ni être tiraillés par les crampes.

« On leur a donc prévu un petit manuel pour faire face à d’éventuelles crampes, qu’on distribuera à chacun d’entre eux à leur arrivée ». 

« On avait pensé leur fournir de la cocaïne, mais ça revenait trop cher »

Assouplissements, étirements, réhydrations régulières, les plusieurs milliers de Limougeauds attendus sauront, de ce fait, les comportements à adopter pour prévenir et lutter contre les crampes tout au long de la soirée.

« C’est le seul moyen qu’on a trouvé pour fédérer un maximum de monde pendant un maximum de temps. […] On avait pensé à leur fournir de la cocaïne, mais on a rebroussé chemin pour des raisons financières. Du coup, on s’est tourné vers cette alternative, moins onéreuse et plus vertueuse. » 

Les Limougeauds n’auront désormais plus aucune excuse. Aucune absence ne sera justifiable.
A tout à l’heure.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE