[Justice] Limoges Opéra Rock infligé aux détenus de la Maison d’Arrêt

8
10296

On pensait la torture abolie en France depuis la Révolution française ; elle fait son retour en 2016 par la lucarne des cellules de la Maison d’Arrêt de Limoges.

« On lui cherchait un moyen de substitution depuis des années, relate le procureur de la République de Limoges. Une méthode moins barbare et à la fois licite et dissuasive […] Par ce biais, on espère désengorger notre centre pénitentiaire et que les détenus retournent dans le droit chemin à leur sortie […] On est convaincu de ses bienfaits. »

Doublement pire au Supplice du Pal

La torture sans recours à la force, n’est-ce pas là un oxymore ? Si, manifestement, et pourtant, l’alternative finement pensée par le Procureur semble attester du contraire.
En effet, selon ses dires, il aurait déniché un chatiment encore plus abominable que le « Supplice du Pal », encore plus épouvantable que l’écartèlement par 4 chevaux distincts dans 4 directions différentes, mais sans exercer la moindre violence physique sur ses victimes. Incroyable. 

Deux enceintes de 12Watts, administrant 3 sessions par jour du titre « Limoges » aux détenus, serait ainsi la recette miracle pour refroidir les plus ardents délinquants sans faire couler la moindre goûte de sang.

Combattre l’insécurité et dissuader les récidivistes

Un maton témoigne : « On a déjà expérimenté sur un des détenus, et je peux vous dire qu’il criait maman […] Il se frappait la tête contre les murs et jurait qu’on ne l’y reprendrait plus […] Il a même tenté de se noyer dans sa soupe ».

Dodelinant des épaules à l’exposition de sa trouvaille, le Procureur de la République s’est également vanté d’un coup de fil laudatif émanant d’Europe de l’Est : « Le Président Poutine m’a grandement félicité pour mon initiative. Pendant de longues minutes […] Il s’est même dit jaloux que l’URSS n’en ait pas joui du temps des Goulags ».

Les louanges de Vladimir Poutine

En attendant la confirmation de ses vertus par les chiffres, qui ne devrait s’apprécier que dans quelques années, la diffusion de « Limoges Opéra Rock » dans les cellules de la prison sonne comme un retour au moyen-âge pour les défenseurs des Droits de l’Homme : « On pensait en avoir fini avec ça. C’est terrible […] D’aucuns ne méritent un tel sort. Vraiment. […] C’est encore l’humanité qui est victime ».

Tout le poids va maintenant reposer sur les épaules des juges, qui n’auront plus le droit à la bavure judiciaire. « Vous imaginez, dorénavant, c’est comme si vous envoyez les condamnés dans les mines de sel […] Les audiences ne devront plus être prises à la légère ». 

La tribunal de Limoges va être au centre de tous les intérêts.

 

8 COMMENTAIRES

  1. Message aux rédacteurs du Fopulaire, signez vos articles ça aurait plus de « couilles »….. ah les joies de l’anonymat…….

  2. Bonjour,

    Nous étions présents à la foire du Livre de Limoges pendant 3 jours ; de fait, si on ne signe pas nos articles, ce n’est pas par « manque de couilles », mais seulement parce que ça n’apporte aucune plus value.

    On a jugé que l’anonymat était de circonstance et bénéfique au Fopulaire. On a aucun problème à nous dévoiler quand l’occasion l’exige ; seulement, on ne voit pas l’intérêt de signer nos articles. Le cas échéant, certains nous taxerait d’exhibition pour la « notoriété locale ». Ce n’est pas notre but.

  3. tout le monde n’était pas à lire à limoges, et les articles ne sont pas signés….
    la critique est toujours constructive mais j’aime les articles signés, pas besoin de casier judiciaire
    maintenant c’était juste une remarque, quand on critique on accepte de l’être aussi….

    • Nous acceptons la critique sans aucun problème. Mais merci de ne pas oublier que nous sommes un site parodique. Demandez-vous au gorafi de signer ses articles ?

      Votre réflexion est pleine de sens, mais ne nous concerne pas. Notre vocation est de faire rire, pas d’informer, comme vous vous en doutez à coup sûr.

  4. j’ai bien compris en effet votre démarche, que les choses soient claires, je ne suis pas fan du clip et de la chanson, mais il y a de l’humain derrière et j’ai eu l’occasion de voir sur scène certains de ces artistes individuellement , certains d’ailleurs ont une vingtaine d’années et je ne pense pas qu’ils soient préparés à de telles critiques, j’imagine que vous avez lus certains commentaires sur les réseaux sociaux et les propos orduriers ne sont jamais loin,c’est le coté obscur des réseaux sociaux…
    pour répondre à votre question oui je reproche la même chose au Gorafi, l’anonymat me gêne…
    je suis tout à fait client de la parodie et des articles satiriques… je suis de l’école hara kiri, charlie hebdo, coluche, desproges, les nuls…. mais tout ce beau monde ne critiquait pas à visage masqué,
    après tout cela reste de la musique et du loisir….
    bref nous n’allons pas polémiquer pendant des mois, merci à vous de m’avoir permis de m’exprimer et de ne pas avoir censuré mes commentaires
    bonne continuation à vous

LAISSER UN COMMENTAIRE