Mardi 26 juillet 2016. Scène de liesse en Creuse. 20 ans après leur création et 16 après leur sortie en France, Pokémon Rouge et Bleu seront, enfin, en vente dans les grandes surfaces de nos voisins limitrophes.

Les autochtones ont accueilli la bonne nouvelle au petit matin. « Ça faisait 16 ans que chaque jour, je me rendais dans le rayon jeux-vidéos du Centre Commercial Carrefour Gueret, exulte Norbert, 27 ans. Je vis un rêve éveillé. »

« Avec la sortie de la Game Boy Color, à l’automne dernier, on le sentait venir. Mais on ne l’imaginait pas pour 2016. C’est tout bonnement jouissif ! », renchérit la voix emplie d’émotions le sosie officiel de Sacha à Bourganeuf.

Pour Frédégonde, 31 ans : « C’est tout simplement la preuve que la Creuse n’est pas un trou. »

Si l’annonce sur les ondes de Radio Vassivière a fait grand bruit dans le département, tous les résidents n’ont pas compris cet engouement soudain. Quelques kilomètres plus à l’est, à Felletin par exemple, les adolescents ne cachent pas leur étonnement : « Pokémon ? Késako ? […] Encore un insecte venu d’Afrique ». 

Qu’importe. Alors que le monde entier est rivé sur l’écran de son smartphone depuis 15 jours, les Creusois vont enfin pouvoir s’adonner aux joies de chasser des Pokémons. Une première étape avant l’accession au Graal Pokémon Go, mais n’allons pas trop vite en besogne.

LAISSER UN COMMENTAIRE