Lundi 19 décembre. Les fonctionnaires n’en reviennent toujours pas. « C’est Noël avant l’heure, exulte Myrtille, attachée au sein du pôle relations internationales ».

Ça y est, la mairie de Guéret se met enfin au goût de l’an 2000. Exit les écrans cathodiques, gros comme ça et lourd comme ça aussi : place à la modernité et au confort visuel.

L’institution fait peau neuve, juste avant les fêtes, et c’est tout un personnel qui est aux anges. « Wahou ! », « WowWowWow ! », « Mon Dieu ! », l’allégresse est à son comble, les accolades se multiplient et la frustration laisse place à des torrents de larmes qui ne trahissent pas : il règne comme une ambiance de juillet 98 dans les couloirs de l’établissement. « De la première rumeur en 2004 à aujourd’hui, ça faisait 12 ans qu’on rongeait notre frein. 12 longues années mornes et interminables comme une journée sans pain. On n’y croyait plus du tout. »

Noël avant l’heure

Alors ce lundi 19 décembre sonne comme jour de libération. « Lorsqu’on a vu les camions IBM entrer dans la cour vers 8h12, on a eu du mal à réaliser. […] Et même là encore, c’est difficile d’y croire. On baigne en plein rêve », renchérit Myrtille, entre deux étreintes avec ses collègues du 1er étage. Une date à marquer au fer rouge à n’en pas douter, et d’autant plus pour la frange non-négligeable du personnel qui, il y a peu encore, associait l’écran plat à « un assemblage de technologies futuristes » réservé au petit pourcent de milliardaires sur cette planète. « C’est génial, c’est formidable et tout, mais c’en est presque gênant. Pourquoi nous ? On a l’impression d’être des privilégiés […] Mais on ne va pas bouder ce plaisir. » Non, il ne faudrait surtout pas.

Un bon dans le futur

Les fonctionnaires de la mairie de Guéret ont bien mérité ce qui leur arrive et en sont pleinement conscients. Alors inutile de vous dire que le champagne a coulé à flot dans les services et que la mégère en préretraite a renoué avec ses 18 ans. « On s’est dit que c’était le moment de passer un cap, nous a confié Thierry Bourguignon, premier adjoint au maire, qui n’était pas peu fier de jouer les Père Noël. Notre souhait était de doter tout le monde d’un matériel dernier cri afin qu’ils soient tous à la pointe de la technologie pour l’exercice de leur fonction. » C’est désormais chose faite ! Avec brio !

Et comme un bonheur ne vient jamais seul, le personnel a également bénéficié de l’installation du pack « Open Office 2007 », sur chaque poste, ainsi qu’à des souris sans fil et à la dernière mise à jour Windows XP. « On fait un bon dans le futur […] Là, on est au moins tranquille pour 10 ans ! » Le changement peut paraître diamétral à première vue, mais des formations sont prévues à cet effet. « On a pensé à tout, souligne Thierry Bourguinon. On ne veut surtout pas de burnout ! ».

Quant au matériel qui a été remplacé ? Ne vous en faites pas, il n’ira pas à la poubelle finir de polluer notre belle planète plus que jamais sur sa fin. En effet, par containers blindés à ras bord, les écrans cathodiques ont été acheminés vers les municipalités de Felletin, Saint-Sulpice-les-Feuilles ou encore à la rédaction d’Aquitaine Matin, dont on attend toujours une réponse numérique quant à notre passage, sur leur plateau, programmé le 23 septembre dernier.

Pas de perte. Et que des heureux.


Crédits photo : Playlist soirée

LAISSER UN COMMENTAIRE