Aixe-sur-Vienne : Le 29 septembre 2014. Le Limoges CSP a accroché un dixième fanion au plafond de Beaublanc et toute la ville va de nouveau vibrer basket puisque le championnat a débuté hier soir [NDLR : victoire des Limougeauds 75-56 contre Nancy].

Traditionnellement pour le premier match à domicile de la saison, le club distribue des tee-shirts pour que tous les supporters soient unis aux couleurs de leur club de cœur. Mais hier soir, il n’y avait rien.

Enquête.

 “5 000 tee shirts à jeter”

“Les chinois ne connaissent pas le club de basket mais uniquement la porcelaine de Limoges.”

C’est en ces termes que le président du club nous a exprimé son ressenti sur cette histoire. “Nous avons pourtant fourni tous les fichiers sources avec la bonne orthographe, certains ont même été traduits en mandarin pour leur faciliter le travail”.

reunion-travail-csp-limoges-chinois
Réunion de crise au département market’ au Cercle Saint Pierre

 

“Juliette et toute l’équipe marketing travaillent d’arrache pied pour le début de cette nouvelle saison mais tout le monde avoue être dépité. C’est deux semaines de perdues et 5 000 tee shirts à jeter, heureusement que Beaublanc ne fait pas 10 000 places sinon nous n’aurions pas pu relancer une nouvelle commande”.

 « GPS : En route pour la victoire. »

logo-csp-limoges-gps-chinoisLe président du Limoges CSP ainsi que toute l’équipe marketing du club ont eu une mauvaise surprise à la réception des colis.
En effet, les tee shirts reçus ont été écrit de la mauvaise façon et l’imprimé s’est transformé en : “GPS : En route pour la victoire.”

 

Contactée par la rédaction, l’entreprise chinoise nous a indiqué que pour eux  le message était cohérent. “En voyant le mot route et ne connaissant pas le club, nous avons pris l’initiative de changer le mot CSP en GPS, car ça faisait sens.”

chinois-business-telephone-csp-limoges
chinois-business-telephone-csp-limoges.jpg

En dépit de cette histoire, le Président du club tient à rassurer ses supporters : de nouveaux tee-shirt seront disponibles. Il nous a même confié que désormais le club ne travaillerait qu’avec des entreprises ferventes du club. Le président songe même à créer un QCM sur l’histoire du club qui devra être complété par tout nouveau fournisseur. Affaire à suivre.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE